Rechercher
  • laurenceverckensauzey

Conférence : Quand la vie sexuelle émerge en séance de psychanalyse intégrative

https://www.sfpsychanalyseintegrative.fr/quand-la-vie-sexuelle-emerge-en-seance-de-psychanalyse-integrative/#more-2175



La sexualité est au carrefour (ou objet d’étude) de diverses disciplines ou approches: l’anthropologie, la philosophie, la sociologie, la théologie et même la politique. De façon déterminante la psychanalyse a étendu le champ du sexuel, en élaborant sa théorie de la sexualité infantile et en structurant les grandes étapes du développement psycho affectif. Mais aujourd’hui on peut constater que la psychanalyse a disjoint la sexualité de la pratique sexuelle. Elle parle de sexualité mais pas du comportement, des pratiques. Elle se concentre sur l’intrapsychique, elle symbolise, avec une certaine pudeur.

Aussi la formation du psychanalyste ne donne pas toutes les clés pour savoir accueillir ou encourager un patient quand il aborde sa vie sexuelle et ses pratiques. En effet, patient comme thérapeute peuvent être pris dans des conflits psychiques, des nœuds d’émotions, d’angoisses ou de désir où s’articule un système complexe qui mêle développement psychoaffectif, environnement social, éducation, croyances et morale.

On peut s’interroger sur les raisons pour lesquelles les patients ont du mal à parler de sexe, de pratique sexuelle, de jeux érotiques, de fantasmes, de jouissance quand ils viennent dans les cabinets ou en thérapie de groupe ? Souvent, ce n’est abordé que par allusion, métaphore ou au travers d’un rêve dans lequel pourtant on ne voudrait rien voir de sexuel. A l’inverse, ils peuvent en parler beaucoup, dans une société hypermoderne marquée par l’accélération et l’instantanéité de la rencontre sexuelle.

Cette question a sa contrepartie du côté des thérapeutes. En effet, pourquoi les thérapeutes peuvent rester silencieux sur ce sujet ? Et pourtant la sexualité des patients peut être un révélateur puissant de questions fondamentales. Une approche intégrative et ouverte permet d’aborder la complexité de la question sexuelle avec la volonté de faire évoluer la théorie et la clinique, en fonction de l’apport d’autres champs de recherche.

Dans cette conférence, Laurence Vercken Sauzey abordera ces sujets en s’appuyant sur des cas cliniques issus de sa pratique individuelle et de groupe.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout